Actualités

L’Allemagne nettement en tête à l’issue de la deuxième journée à Lille
24/06/2017 (23h58)
L’Allemagne nettement en tête à l’issue de la deuxième journée à Lille

L’Allemagne est bien partie pour remporter le titre de championne d’Europe d’athlétisme par équipe dans l’enceinte du Stadium Lille Métropole. Elle devance ainsi la Pologne de 16,50 points à l’issue de cette deuxième journée, en dépit de la troisième place de son lanceur de javelot, Thomas Rohler, champion olympique en titre.

C’est le Tchèque Jakub Vadlejch qui a remporté le concours du javelot, avec 87.95 m, record du championnat à la clé, devant le Grec Ioannis Kiriazis (86.33m). Du côté des relais 4x100m, deux autres records du championnat ont été battus grâce à l’Allemagne (42’’47 chez les femmes) et au Royaume-Uni (38’’03 chez les hommes). Quant au lanceur de poids tchèque Tomas Stanek, il a égalé le record du championnat, en expédiant son engin à 21.63m, soit la même performance que celle établie par le Lettonien Maris Latvia en 2010.

L’Allemagne est donc en tête après 21 épreuves, sur les 40 que compte le programme, notamment grâce à la victoire de ses relayeuses, mais également grâce à Gesa-Felicitas Krause, qui s’est largement imposée dans le 3000m steeple en 9’27’’02, devant la Britannique Lennie Waite (9’43’’33). En outre, les Allemands bénéficient de la deuxième place de Kristin Gierisch au triple-saut (14.13m), battue seulement par la Grecque Paraskevi Papahristou (14.24m). C’est à domicile que les Allemands avaient remporté cette compétition pour la dernière fois, à Brunswick, en 2014.

Avec 166 points, l’Allemagne devance la Pologne (149.50 points) et le Royaume-Uni (144.50 points), victime du zéro pointé de ses relayeuses, qui ont lâché le témoin lors du 4x100m. Fort heureusement, les Britanniques ont pu compter sur leurs hurdleurs, Jack Green et Eilidh Doyle, qui se sont imposés sur 400m haies, respectivement en 49’’47 et 54’’60 (meilleur chrono de la saison). « Je me sentais très bien», a ensuite déclaré Jack Green. « J’étais prêt à courir vite, mais il y avait beaucoup de vent. Mais le plus important, c’est que j’ai permis au Royaume-Uni de gagner un maximum de points. Ce championnat était le premier de mes objectifs de la saison. Je n’y avais jamais pris part auparavant. »

Quant aux Polonais, ils ont tiré profit de la victoire de Sofia Ennaoui sur 3000m en 9’01’’24, soit 40 centièmes devant l’Allemande Hanna Klein. En l’absence de la recordwoman du monde et championne olympique du marteau, Anita Wlodarczyk, ils ont également pu compter sur Malwina Kopron, qui a pris la deuxième place d’un concours remporté par la Biélorusse Hanna Malyshik (avec 74.56m contre 73.06m).

Handicapés par l’absence de ses meilleurs sprinteurs, Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, les Français, les hôtes de la compétition, pointent quant à eux à la quatrième place, avec 134 points. Trois Français se sont imposés au cours de cette journée, à commencer par Carolle Zahi, qui a remporté le 100m féminin en 11’’19 devant la favorite, l’Allemande Gina Luckenkemper (11’’35). La vice-championne olympique du disque, Melina Robert-Michon, l’a également emporté dans ce concours, grâce à un meilleur jet à 62.62m, soit mieux que les 62.57m de l’Allemande Nadine Muller. Enfin, le sauteur en hauteur Mickael Hanany a ravi le public lillois en franchissant 2.26m à son troisième et dernier essai, ce qui lui a permis de gagner le concours devant l’Italien Marco Fassinotti et l’Allemand Eike Onnen, qui n’ont pas réussi à aller au-delà de 2.22m.

Le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad, double vice-champion olympique du 3000 m steeple, espérait lui aussi remporter sa course, le 1500m, partie sur des bases relativement lentes. Mais il n’a pas pu résister au sprint du Polonais Marcin Lewandowski, vice-champion d’Europe du 800m en titre, qui s’est imposé en 3’53’’40. Le Français a finalement échoué à la quatrième place. Il a ensuite déclaré qu’il avait couru en étant blessé, mais qu’il était quand même content d’avoir remporté huit points pour son équipe.

Le 800 m féminin était également parti sur un rythme lent. La course s’est donc jouée au finish. La championne du monde biélorusse Maryna Arzamasova est ainsi passée de la première à la septième place dans la dernière ligne droite, et c’est finalement l’Ukrainienne Olha Lyakhova qui s’est imposée en 2’03’’09.

Du côté du sautoir à la perche, la championne olympique en titre, la Grecque Ekaterini Stefanidi a attendu que la barre soit placée à 4.60m pour entrer dans la compétition. À ce moment-là, seule la Biélorusse Iryna Zhuk était encore en lice. Ekaterini Stefanidi a dû s’y reprendre à deux fois pour effacer cette barre, avant de franchir 4.70 m dès sa première tentative, ce qui lui a assuré la victoire. Elle a ensuite échoué à trois reprises à 4.82 m, ce qui aurait constitué le nouveau record du championnat.

Enfin, sur 400m féminin, l’Ukrainienne Olha Zemlyak, en tête des bilans européens de la saison avec 50’’89, a été devancée par la Néerlandaise Lisanne De Witte. Cette dernière s’est imposée en 51’’71, record personnel à la clé, pour le plus grand bonheur des supporteurs néerlandais habillés en orange situés près de la ligne d’arrivée.